S'il existe une région où le vin fait partie de la vie, c'est bien la Bourgogne ! Au plaisir de découvrir ses vignobles par la route s'ajoutera celui de profiter des richesses de la région.

 

Aux portes de Paris, cette route traverse des vignobles très différents, et invite à la découverte d’une multitude de saveurs. Composée de cinq circuits, elle vous conduira du vignoble du Jovinien à celui du Tonnerrois en passant par l’Auxerrois, le Chablisien et le Vézelien. Chacun vous réserve de belles surprises tant visuelles que gustatives : moulins à eau, pressoirs, villages vignerons et cités de caractère, églises, canaux, châteaux, rivières, collines ... Si le coeur vous en dit vous pourrez pousser un peu plus au sud pour découvrir le vignoble de Tannay.

A ne pas manquer :

Au nord de la Côte-d’Or, le Pays Châtillonnais vous séduira par la quiétude de ses paysages ; les vignes s’étalent entre forêts et vallons. Ce vignoble fait la part belle au Crémant de Bourgogne (A.O.C.) : sur les 125 ha plantés de Pinot noir et de Chardonnay, 110 sont destinés à cette production. Cet itinéraire a donc naturellement trouvé ici son écrin : 120 km le long desquels se succèdent de charmants villages viticoles, pour aller à la rencontre de l’univers des vins effervescents de Bourgogne.

A ne pas manquer :

 

Aussi appelé « Les Champs Elysées de la Bourgogne » tant il est prestigieux, cet itinéraire balisé de 60 km, entre Dijon et Santenay, vous fera traverser les Côtes de Nuits et de Beaune et leurs Hautes Côtes par des routes à proximité des grands axes. Il vous promet de belles étapes au coeur du vignoble : Dijon, cité des Ducs pour commencer ; Beaune, capitale des vins de Bourgogne ; les villages vignerons qui le jalonnent : Gevrey-Chambertin, Nuits-Saint-Georges, Aloxe-Corton, Pommard, Meursault, Puligny-Montrachet ...

A ne pas manquer :

De Santenay au bourg médiéval de Saint-Gengoux-le-National, la « Route des Grands Vins » prolonge la « Route des Grands Crus » vers le sud : plus de 100 km balisés au coeur d’une succession de terroirs riches : les Maranges, le Couchois et la Côte chalonnaise. Un parcours varié où se mêlent villages et nature, vignes et bocage, églises romanes et châteaux… A découvrir sans modération, en voiture, mais aussi au fil de l’eau sur le canal du Centre, ou à vélo le long de la Voie verte.

A ne pas manquer :

 

Tronçon final d’un parcours à travers les vignobles ininterrompu depuis Dijon, c’est la plus méridionale des routes des vins de Bourgogne. A partir de l’itinéraire principal, qui traverse le vignoble du Mâconnais de façon linéaire jusqu’aux confins du Beaujolais, huit circuits balisés multiplient les possibilités de découvertes: villages pittoresques, falaises chargées d’histoire, églises romanes, châteaux ...

A ne pas manquer :

Cette route déroule son tracé le long de la Loire, entre Bourgogne et Berry ; le vignoble de Pouilly, la partie bourguignonne de l’itinéraire, se limite cependant à la rive droite du fleuve. Les cépages de sauvignon et de chasselas dont sont issus respectivement le fameux Pouilly Fumé et le Pouilly-sur-Loire habillent les collines en pente douce du Nivernais. Attesté dès le 5ème siècle, ce vignoble a pris son essor au 11ème siècle grâce aux congrégations bénédictines. A proximité, les coteaux du Charitois et du Giennois, sont également des vignobles à découvrir.

A ne pas manquer :

 

 

A l'attention de celles et ceux qui découvrent cette destination à vélo : les vignerons sont fiers et heureux de vous faire découvrir leur métier et leurs terroirs. Les paysages que vous traverserez nécessitent de nombreux soins et une attention particulière tout au long de l’année. Pour votre sécurité et une bonne cohabitation, soyez vigilants à proximité des engins que vous croiserez et respectueux envers les personnes que vous rencontrerez et qui œuvrent dans les vignes.